Show simple item record

dc.contributor.advisorCoulibaly, Souleymane
dc.contributor.advisorDiallo, Boubakar Abdoulaye
dc.contributor.authorKodio, Aniessa
dc.date.accessioned2019-04-12T09:41:20Z
dc.date.available2019-04-12T09:41:20Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.other13M13
dc.identifier.urihttps://www.bibliosante.ml/handle/123456789/1573
dc.descriptionThèse d'exercice : Médecine : Bamako : 2013
dc.description.abstractDu 1er janvier 2010 au 31 décembre 2010, sur 1250 patients hospitalisés dans le service, 204 l'étaient pour AVC soit une prévalence des AVC de 16,32 p.100 . L'âge moyen dans l'étude était de 60 ans +/ - 10 ans. Il n'apparaissait pas de différence statistique dans la distribution des les deux sexes. La classe modale y était la tranche d'âge de 51 - 60 ans. L'hypertension artérielle avec environ ¾ (72,54 p.100 ) de fréquence était le plus fréquent des FRCV. le tabagisme était également fréquent parmi les FRCV. Tous nos patients présentaient des signes neurologiques. Le plus souvent le coeur était régulier 84,31 p.100 et la fréquence normale 84,31 p.100 . A l'admission environ ¾ (74,51 p.100 ) des patients étaient hypertendus. L'hémiplégie droite était l'anomalie clinique neurologique. Le radiogramme frontal thoracique était le plus souvent normal. L'hypertrophie ventriculaire gauche était l'anomalie électrique la plus décrite et seule 5,39 p.100 des patients avaient une AC/FA. A l'échocardiographie doppler : - la cardiomyopathie dilatée était retrouvée dans 13,24 p.100 des cas. - parmi les lésions valvulaires la régurgitation mitrale était observée dans 6,86 p.100 . -plus d'1/4 (27,94 p.100 ) des malades avaient une hypertrophie myocardique septo-pariétale concentrique. A la TDM cérébrale l'ischémie constituait la lésion dominante. Nous ne décrivions pas de différence statistique significative dans la distribution des cardiomyopathies entre les types lésionnels (P égal 0,972). Vingt huit (28) malades avaient une hyperglycémie ; cofacteur dans l'installation d'un AVC et 39 une hypercréatininémie témoin de l'évolution prolongée et gravissime de l'HTA ou d'une insuffisance cardiaque. 10 malades étaient immuno - incompétents. Le séjour hospitalier moyen a été de 17 jours avec des extrêmes de 1 jour à 25 jours. Dans environ ¼ (24,04) l'évolution était favorable et sans séquelles. Chez 2/3 (62,74 p.100 ) des malades des séquelles étaient installées. La létalité était 12,74 p.100 . Elle se répartissait en 10 (4,90 p.100 ) hommes et 16 (7,84 p.100 ) femmes sans différence statistique significative (P égal 0,324). Les affections les plus meurtrières étaient la cardiomyopathie hypertrophique hypertensive et l'infarctus du myocarde avec 19,23 p.100 de décès chacun.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako
dc.subjectaccidents vasculaires cérébraux
dc.titleAccidents Vasculaires Cérébraux (AVC) au cours des cardiopathies emboligènes
dc.typeThese


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record